Quelles sont les origines ?

La naissance de la profession de pair praticien – dans les années ‘90 aux États-Unis – s’inscrit dans un vaste élan pour l’implication des usagers en psychiatrie, la valorisation de leurs savoirs et la formalisation de l’entraide.

Soutien mutuel

Le principe de soutien mutuel existe a priori depuis les origines de l’Humanité – voire au-delà. Contraints de s’adapter en peu de temps à une somme d’éléments nouveaux – symptômes, diagnostic, médication, suivi, soignants, etc. – les personnes en souffrance psychique s’entraident spontanément. Ces pratiques de pairage n’ont commencé à se formaliser qu’à partir du XIXème siècle. La figure de Jean-Baptiste Pussin (1746 – 1811) – ancien tuberculeux devenu surveillant adjoint à Pinel et connu pour avoir employé d’anciens patients à la Salpêtrière en raison des compétences relationnelles qu’ils avaient développées grâce la maladie – illustre les prémisses de la valorisation de l’entraide et des compétences basées sur l’expérience. John Thomas Perceval, dit le Fou (1803 – 1876) – qui lutta pour les droits des dits “aliénés” et l’amélioration des conditions de vie dans les asiles (où il séjourna lui-même) – présente pour sa part le pendant politique et militant des premières luttes pour l’implications des usagers.

Groupes d’entraide

En 1935, la naissance des Alcooliques Anonymes préfigure l’émergence des groupes d’entraide – un mode formalisé mais réciproque de soutien entre pairs. À la fin des années ’80, Judi Chamberlin – une “survivante” – revendique pour les usagers un droit à la parole, un accompagnement adapté à leurs besoins, davantage d’entraide et – plus que tout – de l’empowerment. Ces événements, cumulés à tant d’autres, amènent Patricia Deegan à définir, en 1990, le concept du rétablissement en psychiatrie comme « l’aspiration à vivre, à travailler, à aimer, et ce dans une communauté à laquelle il est possible de prendre sa place pleine et entière ». (Deegan, 1988)

Profession de pair

Dans la continuité du processus d’implication des usagers et de valorisation des compétences basées sur l’expérience, une première expérience d’embauche de travailleurs pairs aidants est menée au Colorado en 1986. Au vu de l’intérêt que ce nouveau type d’intervenant suscite auprès des usagers, le projet est reconduit au travers des États-Unis. La profession devient rapidement incontournable et s’exporte hors des États-Unis.